12.1 C
Paris
mercredi 28 septembre 2022

Comment adapter l’entretien de son jardin aux canicules à répétition ?

Avec le changement climatique, que personne ne conteste plus et dont les effets se font déjà sentir, les conditions que rencontrent les jardiniers modernes pour cultiver son aux antipodes de celles qu’ont connues les précédentes générations. Entre le bouleversement des saisons, les phases de sécheresse qui succèdent à des orages destructeurs, ainsi que les canicules qui s’enchainent d’année en année, les défis que doivent relever le jardinier moderne sont légion. Ajoutons que tous ces facteurs concernent aujourd’hui l’ensemble du territoire et touche même les régions septentrionales de l’hexagone. Ainsi, des avoirs et des pratiques jusqu’ici délaissées ou tombées dans l’oubli reviennent en grâce, et les nouvelles technologies, techniques et expérimentation viennent les compléter pour trouver les solutions qui permettront de continuer à jardiner malgré cette nouvelle donne. Cet article vous propose une sélection de ces techniques et méthodes ayant déjà démontré leur efficacité dans laquelle vous pourrez piocher pour aménager et optimiser votre jardin et réaliser des récoltes abondantes.

Multiplier les sources et adapter ses pratiques en fonction des contraintes rencontrées.

En matière de jardinage et de culture des végétaux en général, certaines techniques peuvent très bien fonctionner dans certains types de jardin et se révéler inefficace dans d’autres, cela dépendra de multiples facteurs, de la nature du sol à l’exposition solaire, en passant par le taux d’humidité, etc. C’est pourquoi il est primordial de multiplier les sources d’information afin de trouver les techniques de jardinage qui s’adapteront à votre jardin . Elles devront par ailleurs convenir à votre façon de le pratiquer, à la surface cultivée, ainsi qu’aux moyens et efforts que vous êtes prêt à consacrer à cette activité.

On pourra soit consulter des articles sur des sites à destination des jardiniers de france, consulter des ouvrages et magazines spécialisés, ou encore profiter de l’expérience d’autres jardiniers de son voisinage ou de son entourage, sans oublier les réseaux sociaux et de partage de vidéos bien connus.

Quelques techniques conviennent cependant à tous les milieux, sols et zones géographiques, et intègreront très vite le b.a.-ba du jardinage du vingt et unième siècle, car elles limiteront vos besoins en eau et protégeront vos plantations. En voici deux à adopter sans réserve :

  1. Le paillage : cette technique consiste à recouvrir de paillis le sol situé autour des plantes et autres végétaux cultivés. Vous pouvez l’employer partout dans le jardin, et avec tous les types de plantes, des fruitiers aux légumes, en passant par les arbres et les plantes et les plantes en pot. Plus votre pillage sera épais, plus il sera efficace, et rendra votre jardinage plus simple, moins contraignant et chronophage. Le paillage offre de nombreux avantages. Tout d’abord en aidant le sol à stocker l’humidité en car il réduira radicalement l’évaporation, notamment en été. Cela réduira donc substantiellement les besoins en arrosage, même lors des périodes de fort ensoleillement. Cette technique est également fort utile en hiver, puisqu’elle protègera vos semis et vos souches du froid. Il augmentera par ailleurs votre rendement en enrichissant le sol de nutriments, mais aussi en entravant le développement des mauvaises herbes. Enfin, il limitera l’érosion de votre sol qui ne sera plus lavé par l’arrosage et les précipitations, ce qui au passage empêchera les éclaboussures de terre de venir souiller le fruit de vos efforts de jardinage.
  2. Les oyas : ces pots de terre cuite microporeuse, que l’on enterre à proximité des plantes et que l’on remplira d’eau, font office de diffuseur. Ils laisseront l’eau s’échapper grâce à la porosité de ses parois d’argile qu’il diffusera dans la terre pour l’humidifier par capillarité, au fur et à mesure que les racines des plantes puiseront en fonction de leurs besoins. Parfaitement complémentaires avec le paillage, les adopter réduira considérablement la consommation d’eau et le temps que vous devrez y consacrer. Il est possible de les fabriquer soi-même avec deux pots de jardinage en terre crue ou en acheter directement dans le commerce, où des modèles de toutes les dimensions sont proposés.

Grâce à ces deux techniques, économiques et écologiques, le jardinage restera un plaisir et vos récoltes n’en seront que plus abondantes, même par temps de canicule ou de ressources limitées en eau !

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles