79.7 F
New York

Pourquoi investir dans les SCPI ?

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont un type d’investissement de plus en plus prisé par les épargnants à la recherche d’une solution permettant de générer des revenus complémentaires, notamment en vue de préparer leur retraite. Ces supports d’épargne présentent en effet plusieurs avantages non négligeables pour les investisseurs qui souhaitent diversifier leur patrimoine et bénéficier d’un rendement attractif.

Une source régulière de revenus

L’un des principaux atouts de l’investissement en SCPI réside dans le fait qu’elles offrent aux investisseurs la possibilité de percevoir des revenus réguliers, généralement trimestriels ou semestriels. Les loyers perçus par la société de gestion, provenant des biens immobiliers détenus en portefeuille, sont redistribués aux associés sous forme de dividendes. Cette régularité des versements peut être rassurante pour les épargnants désireux d’investir en SCPI et de se constituer un complément de revenus, que ce soit pour faire face à des dépenses imprévues, financer un projet personnel ou anticiper une baisse de revenus lors de la retraite.

Un rendement attractif

Les SCPI jouissent d’une bonne réputation en matière de rendement, avec des taux supérieurs à ceux proposés par d’autres produits d’épargne traditionnels tels que les livrets ou les contrats d’assurance-vie. En 2020, le rendement moyen des SCPI s’est établi autour de 4 %, un niveau bien plus élevé que les taux servis par exemple sur le Livret A ou les fonds en euros des assurances vie. Cette performance est notamment liée à la diversification du portefeuille de ces véhicules de placement et à la sélection rigoureuse des actifs immobiliers au sein de celui-ci.

Une diversification du patrimoine

Investir dans une SCPI permet également de bénéficier d’une diversification géographique et sectorielle de son patrimoine. En effet, les SCPI investissent souvent dans un grand nombre d’actifs immobiliers situés dans différentes zones géographiques, permettant ainsi aux souscripteurs de répartir les risques liés à l’évolution du marché immobilier. De plus, plusieurs catégories de SCPI existent, qui se distinguent par leur orientation sectorielle : bureaux, commerces, logements, résidences étudiantes, équipements publics… Cette diversification thématique offre une protection supplémentaire face aux fluctuations des cycles économiques, tout en offrant un potentiel de rentabilité intéressant.

Une gestion déléguée à des professionnels

Les SCPI sont gérées par des sociétés de gestion agréées par l’Autorité des marchés financiers (AMF). Ces sociétés ont pour mission d’acquérir, de valoriser et de gérer les biens immobiliers détenus en portefeuille, de rechercher des locataires solvables et de suivre le bon déroulement des baux. En confiant la gestion de leur investissement à des professionnels du secteur, les épargnants souhaitant investir dans une SCPI sont ainsi déchargés des contraintes et des responsabilités liées à la détention directe d’un bien immobilier, tout en bénéficiant des compétences et de l’expérience d’une équipe d’experts.

Les frais liés à la gestion

Il est important de noter que la gestion déléguée s’accompagne de frais prélevés par la société de gestion. Ces frais comprennent généralement les frais de souscription, qui sont destinés à rémunérer les prestations réalisées lors de l’acquisition des biens immobiliers, ainsi que les frais de gestion annuels, calculés sur la base de la valeur de marché des actifs. Toutefois, même en tenant compte de ces frais, le rendement net servi aux épargnants reste généralement attractif.

Une fiscalité avantageuse pour les non-résidents

Les SCPI présentent un intérêt particulier pour les résidents fiscaux français domiciliés hors de France, car ils peuvent bénéficier d’une fiscalité avantageuse sur les revenus perçus. En effet, les dividendes distribués par les SCPI sont soumis au prélèvement forfaitaire unique (PFU) à un taux de 30 % incluant les prélèvements sociaux, qui ne s’appliquent pas aux non-résidents. Ces derniers peuvent ainsi profiter d’un taux d’imposition réduit de 12,8 % au lieu des 30 % applicables pour les résidents fiscaux français.

Les SCPI et l’impôt sur la fortune immobilière (IFI)

Pour les investisseurs soumis à l’Impôt sur la Fortune Immobilière, il est également important de noter que les parts de SCPI entrent dans le calcul du patrimoine immobilier taxable. Cependant, certaines solutions permettent d’optimiser cette situation, notamment en privilégiant l’investissement à crédit ou en logeant les parts de SCPI au sein d’un contrat d’assurance-vie.

Un investissement accessible

  • Un ticket d’entrée modulable : La souscription de parts de SCPI est souvent accessible dès quelques milliers d’euros, voire moins dans certains cas. Chaque épargnant peut ainsi adapter le montant de son investissement en fonction de ses objectifs et de sa capacité financière.
  • La possibilité d’investir à crédit : Les établissements bancaires proposent généralement des prêts spécifiques pour financer l’acquisition de parts de SCPI, avec des durées et des conditions attractives. Cette option permet aux épargnants de bénéficier d’un effet de levier, en empruntant à des taux inférieurs au rendement potentiel de leur investissement.

Les SCPI offrent de nombreuses opportunités pour les épargnants souhaitant diversifier leur patrimoine et générer des revenus complémentaires. Leur rendement attractif, leur gestion déléguée à des professionnels et la possibilité d’investir à crédit en font un support d’épargne intéressant à étudier pour préparer sa retraite ou financer ses projets futurs.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles