8.4 C
Paris
mardi 31 janvier 2023

Les avantages des e-liquides DIY

Depuis quelques années déjà, la cigarette électronique ou e-cigarette est prisée par les fumeurs pour aider dans le sevrage tabagique. Aujourd’hui, plusieurs modèles existent afin de satisfaire les besoins de tous. En matière d’e-liquides avec ou sans nicotine, le choix est aussi large, plusieurs arômes sont disponibles. Malgré cela, beaucoup vapoteurs qui souhaitent personnaliser leur expérience réalisent par eux-mêmes leurs propres e-liquides. C’est une pratique particulièrement avantageuse, et vous allez découvrir pourquoi.

Pour avoir de nouvelles saveurs

E-liquide DIY a comme premier avantage la découverte de nouvelles saveurs. En mélangeant plusieurs arômes, on peut obtenir une saveur originale et unique. On varie les combinaisons, et on les teste afin de les adapter à nos goûts. C’est encore plus intéressant parce qu’en fabriquant nos propres e-liquides pour e-cigarette, on connaît les composants de ces derniers. On est totalement libre quant aux ingrédients dedans. Il est possible de booster la nicotine, d’augmenter le taux de propylène glycol, de favoriser le hit… On a donc un contrôle total de la composition de nos e-liquides. Il y a aussi plus de transparence à l’inverse des e-liquides préfabriqués dont les ingrédients sont souvent inconnus.

Pour faire des économies

Quand on vapote, force est d’admettre que l’achat des e-liquides préfabriqués représente un coût assez conséquent. Pour faire de l’épargne, créer par soi-même ses e-liquides est une excellente idée. En effet, le coût sera nettement inférieur. Concrètement, on peut obtenir 100 ml environ pour le prix d’un flacon d’e-liquide préfabriqué de 10 ml. Même si c’est un ordre de grandeur variant en fonction des marques et des ingrédients employés, cela revient toujours moins cher. Qu’on prépare des e-liquides DIY basiques ou complexes, le coût est 3 à 5 fois moins cher que celui des fioles déjà préparées en vente dans le commerce.

La valorisation et le partage des créations

e-liquide diy
Crédits : Pixabay

Depuis l’apparition de la cigarette électronique, il y a ce que l’on appelle les vaposphère. C’est une communauté de vapoteurs qui se partagent entre eux les codes, les DIY ainsi que les usages particuliers. Ils s’échangent sur le temps steep, les ratios PG/VG et les dosages. La créativité est à l’honneur pour faire profiter le grand nombre. Également, les DIY d’e-liquides valorisent. C’est particulièrement motivant d’avoir créé quelque chose. Via cette pratique, il y a donc une grande sensation de satisfaction, et cela augmente encore plus si on les partage et si les autres reconnaissent notre travail.

La fabrication des e-liquides faits maison

Pour faire un DIY d’e-liquide, il faut une base, un liquide neutre, sans goût et sans arôme. Il est composé de VG et de PG. Cette base représente entre 80 et 90 % de la préparation. Ensuite, on sélectionne le taux de PG/VG. Pour un bon hit et une excellente restitution des arômes, c’est 70/30 de PV/VG. Pour une vapeur abondante, c’est 30/70 PG/VG. Pour un bon compromis, c’est 50/50. Il faut aussi un booster de nicotine si vous voulez des e-liquides personnalisés nicotinés. Ensuite, il faut les arômes. Ce sont des concentrés commercialisés dans des fioles de 10 ml. Ils s’utilisent seuls ou mélangés, et c’est à doser entre 10 et 20 %. En option, on peut ajouter un additif permettant de relever le goût, de sucrer, d’avoir plus de rondeur…

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles