9.5 C
Paris
samedi 29 janvier 2022

5 conseils pour lancer son projet associatif

Vous souhaitez lancer un projet au sein de votre association et vous ne savez pas par où commencer ? Eh bien, il faut d’abord préciser qu’il n’est pas facile de gérer un projet. Nombreuses sont les contraintes financières, humaines, mais aussi temporelles auxquelles vous pourriez faire face. Afin d’éviter cela, il est primordial de formaliser toutes les réflexions dans un document contenant les objectifs du projet. Comment lancer un projet associatif ? Quelles sont les étapes à suivre ? Vous trouverez dans cet article quelques conseils qui vous aideront à bien démarrer votre projet.

La gestion d’un projet associatif

Logiquement, la première étape est la détermination du projet. Cela permet d’identifier tous les enjeux du projet. Également, le projet associatif doit être accompagné de différents objectifs, à la fois qualitatifs et quantitatifs. Pour la réalisation de cette étape, le mieux serait de s’appuyer sur un document résumant tous les points clés du projet (attentes – cibles – équipe…). Cette fiche sera d’une importance capitale pour la suite du projet. Ceci fait, on passe au développement du projet. C’est également une étape cruciale pour le lancement du projet. Afin de rythmer la suite du projet, il faut aussi établir le planning et mettre en place des plans d’action. Pour ce faire, il faut découper le projet en définissant la liste des tâches à effectuer. L’évaluation des contraintes vient clôturer cette étape. Réalisation du projet et suivi, et enfin évaluation du projet. Ce sont les derniers points à prendre en compte pour arriver à bien gérer un projet associatif. En somme, les étapes sont simples. Il suffit de suivre les conseils pour monter son association. Vu qu’il s’agit d’un projet associatif, il est primordial de prendre en considération les points de vue de chacun.

Comment lancer un projet associatif ?

projet associatif conseils
Crédits : Pixabay

Une fois le projet fixé, il faut commencer par faire un diagnostic. L’objectif étant de déterminer les forces ainsi que les faiblesses de l’association. Parmi ces derniers, il y a les capacités d’autofinancement, le nombre de membres (personnel bénévole…). Ceci fait on procède au choix des objectifs. L’idéal serait d’associer l’objectif du projet associatif à celui de l’association. Il serait aussi fort conseillé de fixer plusieurs objectifs, sous peine de n’en atteindre aucun. Ceci fait, il faut se demander si l’association dispose des moyens nécessaires pour réaliser le projet. Dans le cas contraire, on peut procéder rapidement à un recrutement ou encore à une demande de financement. Enfin, la dernière chose à faire est d’évaluer le projet associatif. Pour ce faire, il faut commencer par se réunir le plus souvent. Puis, il faut procéder à un bilan des actions sur un laps de temps précis. Toutefois, toutes ces étapes ne serviront à rien sans un bon chef de projet, une cohésion d’équipe, une bonne planification, une agilité et un suivi régulier. Prendre en compte ces derniers et les associer aux étapes citées précédemment permettraient de bien lancer un projet associatif. Et ce, quel que soit le domaine concerné par le projet. Si l’association a les moyens, il existe sur le marché actuel de bon logiciel d’association qui pourrait faciliter la gestion du projet.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles