77.3 F
New York

La consommation des Français à l’épreuve de l’inflation

La situation économique des Français a été bouleversée depuis plusieurs années. Entre la crise sanitaire et les conséquences économiques de la guerre en Ukraine, l’inflation a frappé les Français de manière brutale. Cette situation engendre une baisse du pouvoir d’achat pour les ménages et peut mettre à mal la consommation globale. Dans ce contexte, les entreprises peuvent avoir du mal à continuer à se développer.

L’inflation qui continue en 2023

L’inflation bat des records en France, en décembre 2022 elle était au bord des 6 %. Un taux particulièrement élevé qui engendre des situations précaires pour certains ménages. Les taux d’intérêt des crédits sont également en augmentation et le pouvoir d’achat est mis à mal. D’un côté, il y a une hausse des prix des biens de consommation, en particulier alimentaire. Ce phénomène s’est accentué par différentes pénuries et difficultés d’approvisionnement. Ainsi, on a pu voir des prix décoller sur différents produits comme l’huile, le beurre, la moutarde en encore le lait. C’est autant de contraintes pour des Français dont le panier moyen ne fait que se réduire petit à petit.

En plus de la hausse des prix généralisée, la crise énergétique impacte également les particuliers, mais aussi les entreprises qui sont alors obligées de monter leurs prix pour faire face. Certains secteurs sont particulièrement touchés comme les boulangers ou encore les pompes funèbres qui utilisent une grande quantité de gaz pour les crémations. Ainsi, la situation est particulièrement tendue et ne s’améliore pas. Pour conserver un niveau de vie, l’épargne n’est pas non plus suffisante, ce qui crée un cercle vicieux pour les plus démunis qui voient simplement leur niveau de vie mis à mal.

Les répercussions sur la consommation des biens

Ce sont les biens alimentaires qui sont le plus en recul chez les Français. Une baisse de près de 3% en volume sur an d’après l’Insee. La consommation des produits alimentaires a aussi baissé de 4,6 %. C’est une chute sans précédent depuis 1960. En revanche, la consommation en biens et en services a progressé de 2,7 %. Une situation particulièrement inquiétante pour la stabilité économique et pour la santé des entreprises. Certains secteurs sont très touchés dans l’alimentaire et des entreprises ont dû fermer les portes. La consommation des biens, elle, se maintient.

Les enseignes continuent de rivaliser pour proposer des biens attractifs pour les clients. Ainsi, même la vente en ligne continue de se maintenir avec, 146 milliards d’euros dépensés en 2022 sur internet d’après la Fevad. C’est une progression moins importante que durant l’année 2021, mais celle-ci était particulièrement boostée par le confinement. Les multiples périodes de promotions aident également à maintenir de bons volumes de ventes sur les différents biens en ligne. Un secteur qui se porte alors encore bien et continue d’être une solution même pour les enseignes de grande distribution dont la transformation digitale est l’un des plus grands enjeux.

Poursuivre la croissance avec Adequancy

Pour poursuivre leur développement économique, les entreprises doivent parfois passer par des périodes de transition importante. Dans ces moments, les dirigeants peuvent faire appel à des managers de transition auprès d’Adequancy. Les managers de transition sont des professionnels experts dans leur domaine de prédilection. Ils sont hautement qualifiés et disponibles pour intervenir sur des missions clés dans la transition d’une entreprise. Il peut s’agir de restructuration, d’une fusion d’entreprises, d’une transformation digitale ou encore d’une volonté de croissance.

Dans ces situations particulières qui peuvent être tendues, les entreprises peuvent compter sur l’expertise des équipes d’Adequancy afin de trouver un manager de transition adapté à leur besoin. C’est le cas d’une entreprise dans le secteur des biens électroménagers qui a eu recours aux services d’Adequancy pour un remplacement majeur d’un directeur de site logistique pour gérer immédiatement 40 personnes sur site.

Un avenir économique encore incertain

L’économie française continue dans les perturbations, malgré une bonne reprise de certains secteurs à la sortie de la crise sanitaire. En revanche, on observe une grande différence entre l’évolution des entreprises et des ménages. L’économie des ménages et son moral sont en baisse d’après l’Insee. La situation économique est tendue, même si le travail est toujours disponible. En revanche, du point de vue des entreprises, il y a une certaine résilience, avec une part plus faible des entreprises qui disent rencontrer des difficultés d’approvisionnement. Les difficultés se font davantage ressentir au niveau de la demande qui elle est en baisse.

L’inflation était à 6 % en début d’année, mais devrait ralentir durant l’année 2023. Évidemment, il y a des évènements difficiles à prévoir concernant les différentes situations géopolitiques qui pourraient influencer la dynamique économique mondiale. Néanmoins, l’inflation devrait reculer à partir de mars, une fois que les prix de l’énergie se seront stabilisés. Par contre, pour les consommateurs, le pouvoir d’achat pourrait continuer à descendre, en particulier à cause de la hausse des prix alimentaires qui continuerait à légèrement monter, mais pourrait descendre petit à petit.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles