9.5 C
Paris
samedi 29 janvier 2022

Quelles sont les armes de défense et anti-agression légales pour que les citoyens puissent se sentir en sécurité ?

En France, le nombre d’agressions est malheureusement en constante augmentation. Tous les ans, plus de 350.000 personnes en sont victimes. Qui ne serait pas envahi par la peur en voyant ce chiffre ? Cependant, il est possible de se protéger pour se sentir en sécurité partout et à tout instant grâce aux armes de défense et anti-agression. Mais pour les citoyens, certains types d’armes sont seulement acceptés.

Les armes de défense et anti-agression légales

Sur le territoire français, la possession d’une arme de defense ou d’autodéfense est légale pour toutes les personnes de plus de 18 ans. Elle est nécessaire pour se prémunir d’une agression directe par une ou plusieurs personnes. Quand on parle d’agressions ou atteintes volontaires à l’intégrité physique, les femmes sont les victimes, mais les hommes aussi sont concernés, et ce, qu’importe l’âge. Le meilleur moyen de se protéger est d’investir dans une arme de défense et anti-agression. Bien évidemment, on parle des armes légales qui ne vont pas à l’encontre de la justice. D’ailleurs, leur port n’exige pas d’autorisation. Il y a par exemple le spray à pulvériser dans les yeux de l’agresseur. Ce produit va l’aveugler ainsi, il ne peut nuire, et cela permet de s’enfuir et d’alerter la police. L’autre option est le pistolet d’alarme qui est plus dissuasif. Il utilise des balles en caoutchouc au gaz ou au poivre qui va éloigner l’assaillant. Pour aller encore plus loin, il y a le pistolet de défense ayant les mêmes caractéristiques qu’une vraie arme de poing.

La législation concernant le port d’arme

armes de défense légales
Crédits : Pixabay

En France, il est interdit de porter ou de transporter des armes de catégorie D sans raison légitime. Afin de savoir si une personne a un motif valable pour ça, la police ou le juge en cas de litige considèrent le lieu, les circonstances et le contexte. Une arme détenue pour une altercation ou un danger n’est pas un motif légitime. S’il y a non-respect de la réglementation, il y a des sanctions : amende pouvant aller jusqu’à 30.000 euros et peine d’emprisonnement. Les armes de la catégorie D pouvant être achetées et détenues librement sont les armes blanches (couteau, poignard et matraque), les armes non à feu camouflé (canne parapluie épée), les armes incapacitantes avec émission ou projection, les armes à impulsion électrique de contact (poing électrique ou matraque électrique), les armes de projectile (carabine à air comprimé ou lanceur de paintball) ainsi que les armes à munition à blanc.

Si vous utilisez une arme de défense légale et que vous blessez votre agresseur, on parle de légitime défense. Selon l’article 122-5 du Code pénal, une personne n’est pas responsable pénalement s’il a blessé son agresseur et que c’est fait pour sa défense ou celle d’autrui. Cela concerne également l’interruption d’un crime ou d’un délit commis contre un bien. Cependant, il faut que ce soit proportionné à la gravité de l’atteinte et immédiate. En clair, on ne peut pas se défendre avec une matraque télescopique si l’agresseur est à mains nues, et on ne peut pas revenir avec une arme après avoir pris la fuite.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles