22.6 C
Paris
samedi 13 août 2022

5 conseils pour assurer la pérennité de votre chalet en bois

Un chalet en bois habitable nécessite un entretien soutenu, car en plus d’être sujet à l’humidité et aux UV, il est apprécié des insectes xylophages. Ce type d’habitat demande donc un entretien régulier, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Et contrairement aux a priori, pas forcément plus qu’une maison traditionnelle en ciment.

L’impact du soleil

Les rayons du soleil peuvent engendrer des fissures et changer la couleur naturelle du bois. Ce matériau est sensible aux rayons UV. La dégradation due à ces rayons n’est que superficielle et concerne uniquement la surface du chalet en bois habitable, c’est-à-dire l’aspect esthétique. Le bois adopte alors de plus en plus de nuances de gris, pouvant même atteindre le noir pour certaines essences.

Les parasites

Le bois est un aliment pour les larves, les insectes xylophages et les champignons lignivores. Effectivement, celui-ci possède des éléments nutritifs favorisant le développement de ces organismes vivants. Toutefois, le risque d’attaque par les champignons, les insectes xylophages ou encore certaines larves est lié à l’humidité présente dans le bois. Afin d’éviter une propagation, il est indispensable de procéder à un assèchement et assainissement du chalet en bois. Un traitement contre les insectes est également nécessaire. De plus, les conditions propices à une propagation sont la plupart du temps dû à une mauvaise hygiène ou à un manque d’entretien entraînant l’humidification prolongée du bois.

L’humidité

L’humidité peut engendrer des problèmes comme l’apparition de champignons, de moisissures, ou encore de pourriture. Le bois est une matière vivante. Par conséquent, il est particulièrement sensible à l’eau et à l’humidité. Il s’agit d’un matériau hygroscopique. Cela signifie qu’il absorbe l’eau et la rejette naturellement. Toutefois, ce processus produit des microfissures ou des fendillements. Dans les régions pluvieuses et humides, pour que le chalet en bois soit habitable, il faudra lui appliquer un traitement plus fréquemment.

La peinture

La peinture d’un chalet en bois habitable doit couvrir totalement les planches. Ce procédé résiste davantage qu’une lasure, étant donné que le premier entretien a lieu 15 ou 20 ans après la construction de l’habitat. Effectivement, la première couche de peinture du bardage est généralement très résistante, car elle est réalisée en usine. Ensuite, la peinture va tenir 10 ou 15 ans avant rénovation. Il s’agit du même délai que pour la rénovation d’une façade maçonnée.

L’entretien régulier

La fréquence d’entretien d’un chalet en bois habitable dépend de la peinture ou de la lasure choisie ainsi que de la manière dont la préparation au traitement a été effectuée. Si le propriétaire opte pour une teinte claire, il devra répéter l’opération tous les 2 ou 3 ans, en plus d’un entretien succinct régulier. Les couleurs plus foncées peuvent durer jusqu’à 4 à 5 ans. Bien entendu, cela dépend également de la qualité du produit utilisé. Dans tous les cas, si un propriétaire de chalet en bois constate que celui-ci commence à devenir gris ou à se fissurer, il devra alors penser à le traiter.

Rendez-vous sur maestrochalet.fr et posez toutes vos questions sur l’entretien d’un chalet en bois habitable.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles