7.9 C
Paris
mardi 31 janvier 2023

Transition énergétique dans le monde des ascenseurs : efficacité et économies

À l’heure où les énergies fossiles se voient fortement impactées au niveau du prix partout sur le continent européen et posent également la question de ce genre de ressources non renouvelables restant à disposition. La transition énergétique accélère pour utiliser plus d’énergies vertueuses et passer à 32 % d’énergies renouvelables d’ici à 2030.

Transition énergétique : diminuer la consommation énergétique du pays de 50 % d’ici à 2050

Avec des ressources qui ne sont pas infinies, les prix des énergies qui ne finissent pas d’augmenter et qui d’après toutes les projections continueront : changer de modèle est une obligation. Avec des objectifs européens et nationaux, des traités comme le protocole de Kyoto visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et l’urgence climatique bien réelle : les choses s’accélèrent.

Malgré des efforts constants, La France tente de rattraper son retard pour améliorer son classement parmi les pays européens réduisant les gaz à effets de serre. Le Portugal, la Bulgarie et la Croatie faisant partie du trio de tête des bons élèves en la matière et l’Allemagne en dernière position, produisant à elle seul plus d’¼ de la pollution européenne (centrales à charbon, choix stratégiques contestables).

En prenant exemple sur le Portugal, mais également sur la Suède qui créée plus de 55 % de ses besoins primaires grâce aux énergies renouvelables. La France est en train de faire une belle remontée et de montrer l’exemple : panneaux solaires, éolien, appareils de production énergétique peu énergivores (chauffe-eau thermodynamique, poêle à granulés…), isolation du bâti, projets de centrales dernière génération viennent améliorer ses performances.

Autre exemple flagrant en hexagone : certaines entreprises spécialisées en ascenseurs qui ont su prendre le virage de la transition énergétique au sérieux et investir dans l’innovation, grâce à l’ascenseur solaire. Ce dernier utilise une énergie 100 % propre, inépuisable et émettant 0 % d’émissions : tout en faisant baisser la facture d’énergie durablement.

Un exemple vertueux d’anticipation technologique que certaines entreprises innovantes ont donc su utiliser pour se développer et participer à la transition énergétique intelligemment. C’est avec un maillage de plusieurs types d’énergies renouvelables et à une intensification des déploiements que les objectifs pourront être atteints / dépassés.

Transition énergétique : le bon moment pour investir

Faire le choix d’utiliser une ou plusieurs énergies renouvelables est comme participer à un effort collectif pour les générations futures. Avec toutes les initiatives personnelles et professionnelles, le rythme accélère et les résultats se font sentir.

De plus, exemple de la région lyonnaise est aussi flagrante, avec une phase de tests de la perméabilité des bâtiments professionnels il y a plusieurs décennies en arrière : les bons résultats ont fait que l’isolation des bâtiments devenait obligatoire pour ceux les moins perméables et s’est généralisé.

Rendant la mesure incitative pour les particuliers au niveau hexagonal, avec des aides locales et nationales comme celles de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) : provoquant des bouquets de travaux pour rendre les habitations plus efficaces et moins énergivores.

Avec des énergies en constantes augmentations : investir dans de nouveaux projets plus respectueux de l’environnement et réduisant les factures énergétiques est le moment opportun.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles