1.7 C
Paris
lundi 5 décembre 2022

Pourquoi et comment répondre à un appel d’offres public ?

Qu’on soit une grande entreprise, une entreprise artisanale, une PME, une TPE… il ne faut pas se priver des appels d’offres publics, car ils permettent de gagner des marchés et d’accroître le chiffre d’affaires. Mais pour espérer les avoir, faut-il encore savoir bien y répondre ! En effet, c’est toute une procédure, et il faut suivre des étapes.

Qu’est-ce qu’un appel d’offres public ?

Un appel d’offres public vient d’un commanditaire public. Il a pour vocation de mettre en concurrence de nombreuses entreprises pour réaliser une prestation. Il leur demande d’envoyer une offre commerciale et technique répondant aux besoins de l’administration publique. Son objectif est de tomber sur la meilleure proposition. C’est via un cahier de charges commun que l’on compare toutes les propositions. Dans son choix, le commanditaire public se base sur plusieurs critères (stratégie, délais de réalisation, budget prévisionnel, solutions proposées, tarif…). Pour information, l’appel d’offres public est une obligation pour les marchés publics. Il est régi par des règles et des procédures établies par l’UE et les gouvernements. Sa formulation est très encadrée tout comme sa réponse.

Toutes les raisons de répondre aux appels d’offres publics

Pour les entreprises, et ce, qu’importent leur taille et leur domaine d’activité, participer à des appels d’offres publics est avantageux.

  • Pour l’activité: La première raison poussant à répondre aux appels d’offres publics est le volume important d’affaires. À noter que la commande publique en France est 200 milliards d’euros d’achats par an. Les appels d’offres publics aident grandement dans le développement de l’activité et du chiffre d’affaires, dans la découverte de nouveaux marchés ainsi que dans l’augmentation de la notoriété.
  • Une source de business sûre: Avec les appels d’offres publics, on est certain d’être payé sous 30 jours maximum (50 jours pour les établissements hospitaliers). On peut encore avoir une avance avant l’exécution de la prestation. Également, les réponses sont traitées de manière égalitaire, et il y a une grande transparence des dossiers.
  • Pour la participation facilitée: De même, la participation aux appels d’offres publics est facilitée surtout pour les TPE et les PME grâce à la réponse dématérialisée et à la facturation électronique pour l’accélération des démarches. Notons encore le DUME (Document Unique de Marché Européen) pour la transmission une seule fois de toutes les informations et le MAPA (Marché Public à Procédure Adaptée) pour les marchés de petit montant.

Les différentes étapes pour répondre aux appels d’offres publics

Pour répondre correctement aux appels d’offres publics, 5 étapes sont à suivre.

Pourquoi et comment repondre a un appel doffres publics x
Crédits : Pixabay
  • La recherche des appels d’offres publics: Avant même de répondre à des appels d’offres publics, il faut les trouver. Ils sont disponibles sur les sites spécialisés comme JOUE (Journal Officiel de l’Union Européenne), BOAMP (Bulletin Officiel des Marchés Publics) et PLACE (Plateforme des Achats de l’État). On peut également trouver des annonces dans les journaux spécialisés comme les JAL (Journaux d’Annonces Légales).
  • Le téléchargement du DCE (Dossier de Consultation des Entreprises): Il est donné aux opérateurs économiques par le pouvoir adjudicateur ou l’entité adjudicatrice. Disponible dans l’annonce, il contient les éléments nécessaires pour bien comprendre ce qui attendu par l’acheteur sur le plan technique et administratif. Il renferme aussi de nombreuses pièces à télécharger. Il s’agit du RC (Règlement de Consultation), de l’AE (Acte d’Engagement) et du CCAP (Cahier des Clauses Administratives Particulières). Notons encore le CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières), le DPGF (Décomposition du Prix Global et Forfaitaire), le BFU (Bordereau des Prix Unitaires) et le DQE (Délai Quantitatif Estimatif).
  • Le dossier de candidature: Pour répondre aux appels d’offres publics, il faut préparer le dossier de candidature. Il permet de garantir que l’acheteur satisfait tous les critères : économique, financier, professionnel et technique. Il vient avec une déclaration sur l’honneur n’interdisant pas les marchés publics. Il y a aussi les documents évaluant les capacités financières et économiques (bilans des 3 dernières années, déclarations des banques, chiffre d’affaires pendant les 3 derniers exercices…). N’oublions pas les documents pour l’évaluation des capacités professionnelles et techniques (références des travaux faits durant les 5 dernières années, titres d’études ou professionnels, détail des outils employé pour réaliser le marché…).
  • Le dossier de l’offre: Le but de ce dossier est de se faire vendre, de convaincre. Il est composé d’une offre financière et d’une offre technique. Ce dernier vient avec un mémoire technique prouvant les atouts et les moyens déployés pour la satisfaction de l’acheteur. Ce document est à rédiger avec soin et de manière personnalisée. Il doit aussi être attractif pour se démarquer des concurrents.
  • L’envoi de la réponse à l’appel d’offres public: Une fois le dossier complet, on le transmet avant la date limite de remise qui est sur l’annonce. Pour information, depuis le 1er octobre 2018, c’est dématérialisé pour les appels d’offres publics d’un montant égal ou supérieur à 25.000 euros, 40.000 euros depuis janvier 2020.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles