10.3 C
Paris
mercredi 1 décembre 2021

Peut-on faire un prêt immobilier pour investir dans des SCPI ?

Les investissements locatifs ont la popularité d’être forts rentables. Diverses façons d’investir dans l’immobilier ont ainsi vu le jour. Les meilleurs de ces méthodes d’investissement permettent un regroupement sous certaines conditions en nombre limité pour constituer un capital sur des fonds propres. Il devient alors évident qu’avec un prêt immobilier, la possibilité de bénéfices s’accroît. Un tel investissement dans une société civile de placement immobilier (SCPI) devrait satisfaire plusieurs investisseurs.

Connaître ce qu’est une SCPI et les différents types de SCPI

Une société civile de placement immobilier ou SCPI est une société qui se spécialise dans la gestion des locations de parc dans l’immobilier. Cette société fonctionne grâce à un capital de grande valeur fourni par un nombre limité d’associés. Ces derniers bénéficieront de leurs investissements lors de la distribution des revenus fonciers sous la forme de quote-part. Les quotes-parts sont distribuées en proportion aux parts sociales. Aussi, sont retranchés uniquement les frais de charges et de gestion des plus-values réalisés. La quote-part des actionnaires se voie ainsi donc gonflée.

Autrement, les SCPI fonctionnent dans une totale transparence fiscale. Mais, pour dénicher les bons prêts afin d’y investir, il serait indispensable d’utiliser un comparateur de pret immobilier comme lesfurets.com. Pour devenir un actionnaire d’une SCPI, il faut disposer au préalable appartenir à un régime fiscal. Contrairement aux autres sociétés commerciales, les bénéfices réalisés au cours d’une année professionnelle ne seront pas imposés de façon directe. La société distribuera les quotes-parts aux actionnaires après les déductions de tous les frais hormis l’impôt. Il reviendra à chaque associé de payer son impôt sur revenu foncier en fonction de son régime fiscal.

Il existe trois divers types de SCPI : celles de rendements, fiscales et les SCPI fiscales. Les SCPI de rendements possèdent le plus grand groupe d’aspirants aux titres d’associés. En effet, les conditions d’activité de cette SCPI permettent de disposer un revenu stable régulier. Le chiffre d’affaires y est réalisé grâce aux diverses locations au nom de la SCPI. Les SCPI fiscales quant à elles, favorisent la réduction des impôts aux associés en dirigeant les investissements vers des régimes fiscaux favorables. Le dernier type de SCPI se concentre sur l’achat et la revente de biens immobiliers.

Les bien-fondés d’un investissement à crédit dans une SCPI

Les SCPI focalisent tous leurs efforts sur l’immobilier. Il s’agit d’un domaine à forte rentabilité quelle que soit la saison. Investir alors dans l’immobilier demeure un bon placement. Toutefois, il est sage de se rappeler que dans tous les types de SCPI, la distribution des quotes-parts est faite proportionnellement à l’apport en capital. En faisant recours à un emprunt bancaire, l’associé augmente sa part du capital moyennant des déductions d’intérêt et de l’effet de levier. Dans une opération de prêt bancaire dans une SCPI à crédit, l’effet de levier constitue un avantage mis à la disposition de l’associé

L’effet de levier est un terme financier qui désigne un coefficient affectant dans le bon sens le montant engagé. Cet effet de levier favorise de loin l’emprunt en réduisant totalement les charges financières de la dette. D’une manière globale l’effet de levier augmente le montant de l’investissement dans un premier temps. Dans un second temps, il permet à l’investisseur d’avoir comme bénéfice la différence entre le taux d’intérêt de son emprunt et les rendements qui lui reviennent auprès de la SCPI. Ce serait faire des gains considérables avec une participation presque nulle.

Pour bénéficier de l’effet de levier par prêt bancaire en SCPI, il est plus raisonnable de considérer un investissement sur le long terme. En effet, la banque retranche directement ses intérêts des rendements de la SCPI. Cette déduction en addition aux autres charges financières que doivent couvrir les rendements de la SCPI, fragiliserait la taille du rendement. Au même moment aucun prêt bancaire pour l’investissement en SCPI n’est faisable sur le court terme. Le vrai bonheur de l’investissement en SCPI sur emprunt bancaire se délecte sur le long terme.

Pourquoi la banque accorderait-elle un prêt d’investissement en SCPI ?

La banque ne propose des prêts qu’avec l’assurance d’une forte possibilité de rendement du projet. Tel est le cas dans les SCPI. En effet, ces sociétés proposent aux investisseurs des revenus réguliers et évolutifs allant jusqu’à 5 % du montant de leur investissement par an. De plus, selon la Définition légale d’une SCPI, ces investissements sont totalement consacrés à l’immobilier. Ils sont donc considérés comme des rendements à risque modérés. Par ailleurs, ces investissements ne sont pas concentrés sur un seul bien locatif. Ils sont très diversifiés. Le remboursement de la dette gagne en grande probabilité d’effectivité.

Une autre grande raison qui avantage fortement la banque sans nuire à l’associé est le moyen de perception des intérêts sur le prêt. Il ne reviendra pas à l’associé de décider du payement de sa dette vis-à-vis de la banque. En souscrivant à un prêt bancaire dans les SCPI, il consent à ce que la banque puisse directement prélever son dû à chaque virement de ses revenus. Cette possibilité élimine le risque de mauvaise foi de l’associé. La banque ne craint plus l’insolvabilité de son prêt. Par ailleurs, un remboursement sur le long terme considère la prise de valeurs de l’action au sein de la SCPI.

Les types de prêts réservés à l’investissement en SCPI

Le prêt pour investir dans une SCPI étant possible, les banques ont mis en place des types de prêts pour faciliter l’achat des parts aux investisseurs. Il est ainsi possible de disposer d’un crédit personnel ou de profiter d’un prêt immobilier avec possibilité d’amortissement. Le prêt personnel est exclusivement réservé à la consommation d’investissement dans une SCPI. La plus grande différence entre ces deux types se retrouve au niveau des taux d’intérêt, de la facilité d’acquisition et du mode de payement. Dans tous les cas, il demeure possible d’acquérir un nombre conséquent de parts dans une SCPI grâce au prêt bancaire.

Le prêt personnel ou le crédit réservé à l’investissement immobilier s’octroie sur un taux plus élevé que les prêts immobiliers. Cependant, ce prêt a l’avantage d’être acquis plus rapidement que le second. Par ailleurs, le prêt personnel n’est pas imposé de déduction directe des intérêts de la banque. Il offre donc plus de liberté d’utilisation. Il reviendra à l’associé de mettre des dispositions pour être à jour vis-à-vis de la banque. Le grand avantage du prêt immobilier sur le prêt personnel est son mode de remboursement. Lorsque seront disponibles les revenus fonciers sur investissement, la banque ne déduit que les intérêts.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles