8.1 C
Paris
samedi 17 avril 2021

Malgré le covid-19, le nombre de faillites d’entreprises en 2020 a baissé de 30% par apport à 2019, mais pourquoi ?

L’année 2020 est marquée par la pandémie du coronavirus causant une crise sanitaire et économique mondiale, et les entreprises ont été grandement touchées. Avec le ralentissement ou même l’arrêt de l’activité, les clients qui ne peuvent plus se déplacer, le confinement, les gestes barrières, la distanciation… on pensait tous que le nombre de faillites va augmenter, mais bien au contraire, les défaillances d’entreprises ont reculé.

Moins de faillites que l’année 2019

Même si la crise économique et sanitaire provoquée par la Covid-19 perdure, force est de constater que l’année 2020, le nombre d’entreprises en difficulté ont baissé selon le rapport du CNGTC ou Conseil National des Greffiers des Tribunaux de Commerce. Entre le 1er septembre et le 30 novembre, on a enregistré plus de 7464 ouvertures de procédures collectives, c’est une baisse de 37 % par rapport à la même période l’année 2019. Sur 12 mois, le nombre de défaillances a reculé de 34 %. Pour toute l’année 2020, le nombre de faillites est plus faible que l’année précédente avec 15.000 défaillances de moins (-37 %). Pourtant, on l’a redouté à l’automne, mais heureusement, ça ne s’est pas passé. Cependant, le nombre de liquidations judiciaires pour toutes les défaillances est en augmentation, c’était 75 % entre le 1er septembre et le 30 novembre. Ça indique que les cas des entreprises qui déclarent une défaillance sont plus difficiles et irrévocables que d’habitude. Découvrez ce site portices.fr.

Les aides de l’État

Les entreprises ont tenu bon tout au long de la pandémie du coronavirus pendant l’année 2020 principalement à cause des aides venant de l’État. Toutes les entreprises étaient concernées même celles qui étaient déjà en difficulté et qui auraient dû arrêter leur activité. Parmi ces aides, il y avait notamment le chômage partiel, les fonds de solidarité, les exonérations des charges, les prêts garantis par l’État… Notons aussi qu’il n’y avait plus la déclaration auprès du tribunal ni de traques de l’URSSAF. Ainsi, les secteurs les plus fragiles comme l’hôtellerie, la restauration, les loisirs, l’événementiel, la culture et le transport n’ont pas enregistré plus d’ouvertures de procédures collectives que le reste de l’économie.

La situation l’année à venir

coronavirus et entreprise
Crédits : Twenty20

Certes, les entreprises ont été aidées pendant la pandémie du coronavirus du 2020, mais beaucoup redoutent ce qui va arriver l’année prochaine, surtout pour les secteurs les plus soutenus par l’État. Leur situation est à risque avec le remboursement des PGE et l’exigence des créances sociales, car tôt ou tard, il faut payer. Devant cette situation, plusieurs secteurs demandent un prolongement des aides jusqu’au printemps, c’est surtout le cas pour le secteur du voyage. Quoi qu’il en soit, ce prolongement artificiel est loin d’être bon puisqu’on maintien en activité des acteurs économiques n’étant plus solides. Les aides ne doivent pas être durables, il faut les abandonner petit à petit.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Comment choisir ses bandes dessinées ?

Face à une multitude de bouquets de bande dessinée, c’est compliqué d’opérer un choix. Car toutes les affiches ou les images vous parlent. Regarder...

Quelques raisons de faire appel à une société de sécurité

Que ce soit dans les grandes ou les petites villes, l’insécurité est le fléau social qui ne cesse de prendre de l’ampleur. De ce...

Paiement par TPE : quelle est la meilleure solution pour votre activité ?

La carte bancaire est devenue une monnaie courante, et ce, sans aucun jeu de mots ! Rien qu’en 2016, la France comptait en effet plus...

Panneau immobilier double en V : le support de communication parfait !

Trouver le bon bien immobilier n’est pas toujours simple pour les potentiels locataires et acheteurs. Cependant, ce défi reste encore plus complexe à relever...

Comment sécuriser un évènement ?

Festival culturel, carnaval, concert, fête nationale, etc., nombreux sont les événements pouvant rassembler beaucoup de monde. Si ceux-ci peuvent souvent s’achever par des incidents...