21.4 C
Paris
mercredi 15 juillet 2020

Point sur l’orthopédie par Thomas le carrou : la spécialité dans le détail.

Tout savoir sur la chirurgie orthopédique avec le docteur Le Carrou

La chirurgie orthopédique est une branche de la médecine qui traite la déformation orthopédique de l’appareil locomoteur. Ce dernier peut être un squelette qui vient de se briser au cours d’un accident ou un choc. Dans la pire des cas, une intervention dans un service orthopédique comme celui de thomas le carrou reste incontournable dans le cas d’une déchirure constatée sur les tendons d’Achilles. Cependant, la chirurgie orthopédique englobe d’autres spécialités encore méconnues comme la chirurgie prothétique de la hanche, du genou ou la restauration osseuse.

Quand consulter un spécialiste de la chirurgie orthopédique ?

Le domaine de la chirurgie orthopédique touche de nombreuses affections. Il est possible d’évoquer les entorses, les luxations ou encore les fractures. Les personnes qui sont touchées par les problèmes de croissance peuvent également consulter le spécialiste. Il est par exemple nécessaire d’aller voir un chirurgien en cas de scoliose ou la cyphose. Les spécialistes peuvent aussi être emmenés à étaler leur savoir-faire sur les patients qui souhaitent bénéficier de certains types de chirurgie spécifique. Exemple, la chirurgie restauratrice articulaire ou musculo-tendineuse. Il est bon de savoir que, le patient devra aller auprès d’un chirurgien quand les douleurs deviennent handicapantes. Il est même important de consulter quand le patient ressent des limitations au niveau d’une articulation. Dans certains cas, les médecins traitants peuvent orienter les patients vers le spécialiste.

Thomas Le Carrou : les personnes les plus fragiles au niveau de l’appareil locomoteur.

Les personnes âgées sont les plus sujettes à des problèmes au niveau de l’appareil locomoteur. Il est possible d’évoquer l’ostéoporose ou l’arthrite rhumatoïde. Ce dernier est caractérisé par une inflammation articulaire visible sur les doigts de la main ou les orteils des pieds. À noter que les risques de contracter les maladies musculo-squelettiques augmentent avec l’âge. Les femmes sont également plus vulnérables quant à une affection du système locomoteur par rapport aux hommes. En revanche, il existe certaines maladies orthopédiques qui se transmettent à cause de la génétique même pour les hommes. Les sportifs sont aussi confrontés à ces types de maladies. Il est par exemple facile de contracter une déchirure du tendon lors des sports de glisse. De même, les personnes en surpoids ou obèse seront aussi fragiles face aux maladies orthopédiques. En effet, les genoux seront exposés à diverses affections puisqu’ils supportent tous les poids du corps.

Les différentes démarches pré-opératoire

Avant de pratiquer l’opération, le chirurgien sera emmené à effectuer un bilan pré-opératoire. Cette étape consiste à vérifier l’ampleur du problème des patients. Pour cela, il est par exemple indispensable de pratiquer une radiographie après une consultation. Sachant que l’objectif est de prévoir en avance le travail qui attend le chirurgien. Selon le cas, le chirurgien peut collaborer avec d’autres corps métier en rapport avec la médecine comme le spécialiste en rééducation fonctionnelle, médecin du sport ou encore un pédiatre. Une fois le bilan pré-opératoire établie, le chirurgien pourra disposer de plusieurs informations afin de préparer les gestes et les techniques qu’il va recourir pendant l’opération. Quand les éléments post-préparatoire seront déterminés, le chirurgien programmera l’opération.

Comment se déroule l’opération ?

L’opération se déroule sous anesthésie locale ou générale. Tout dépendra de l’opération à effectuer sur le patient. Une opération peut se porter sur le remplacement de l’articulation douloureuse. Pour ce cas précis, le spécialiste aura recours à une articulation douloureuse appelée prothèse. Ce dernier est composé de nombreuses pièces mécaniques synthétiques. Le chirurgien peut par exemple insérer une prothèse de genou ou de la hanche sur le patient. Pour information, l’articulation artificielle du genou sera fixée sur le tibia du patient en utilisant du ciment osseux. Pour cela, il sera nécessaire d’effectuer une incision de 10 à 22 cm sur le dessus du genou. La chirurgie orthopédique peut également opérer le canal carpien ou les tendons. Pour le cas d’une fracture, il n’est pas nécessaire de pratiquer une opération. En revanche, le chirurgien devra installer un plâtre ou une attelle. Après la chirurgie orthopédique, il est nécessaire de vérifier si l’opération était réussie grâce à une autre radiographie. Une fois que tout est remis en place, le chirurgien effectuera le suivi post-opératoire.

Les risques de la chirurgie orthopédique ?

Toutes les interventions du spécialiste sont pratiquées grâce à des équipements de plus en plus évolués. Sachant que l’objectif principal est de diminuer les risques après l’intervention. Exemple, les risques anesthésiques. De plus, la taille de l’incision doit par exemple être parfaitement maitrisée pour éviter les hémorragies et les infections. Les nouvelles techniques permettront d’ailleurs de réduire la durée d’hospitalisation du patient. Toutefois, il existe certaines limites à l’utilisation des nouvelles techniques. Il est par exemple impossible de se fier aux nouvelles techniques lors d’une opération pratiquée sur la sciatique. Dans le cas contraire, la mobilité du patient sera réduite. Au vu de ses informations, il reste difficile de garantir le risque zéro en pratiquant l’opération. Par ailleurs, les opérations sur les membres inférieurs ont tendance à favoriser l’apparition de phlébite ou de l’embolie pulmonaire. Pour éviter cela, les chirurgiens peuvent prescrire des anticoagulants.

Combien de temps dure une opération orthopédique ? Réponse de Thomas Le Carrou

L’opération chirurgicale peut se dérouler entre 1 à 2 heures, voir le profil https://lemedecin.fr/bastia/cabinet-du-dr-thomas-le-carrou/chirurgien-orthopediste/docteur-le-carrou-thomas/97602adf375b2cb39c4ba652a3e01498/pro/ de notre chirurgien spécialiste. Dans certains cas, la durée de l’opération peut aller au-delà de 4 heures. Le remplacement d’un squelette peut par exemple prendre plus de temps. À noter que l’opération consiste à remplacer un squelette brisé avec une plaque dite anatomique. Ce dernier prendra la forme et solidifiera l’os avec des vis. L’opération peut par exemple intervenir après un accident qui a entraîné la fracture de la clavicule. Ensuite, la plaque sera enlevée après 1 an lors d’une deuxième intervention. L’hospitalisation du patient peut durer de 2 jours à 10 jours selon l’intervention pratiquée et l’autonomie du patient. En pratique, le chirurgien vérifiera l’absence de complications infectieuses ou l’évolution de la cicatrise. Pour information, il existe des opérations qui nécessitent l’immobilisation du patient pendant plusieurs semaines. Le patient devra prendre plusieurs médicaments comme les anticoagulants ou antalgiques après une chirurgie orthopédique.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Le casino en ligne : des avantages sanitaires indéniables

Les casinos en ligne ont connu depuis quelques années déjà un véritable essor. En effet, ces derniers offrent de nombreux avantages qui ont su...

Le manque d’épreuves sportives au mois d’avril a t’elle gêné les sites de paris sportifs ?

Si faire du sport est bon pour la santé, vous devez savoir que cette activité génère également beaucoup d’argent. En effet, la plupart des...

Comment survivent les sites de paris sportifs pendant le Corona virus ?

Avec la crise sanitaire mondiale, pas mal d’activités ont été interrompues, c’est le cas des différentes compétitions sportives. Si les championnats ont été arrêtés,...

La ferronnerie d’art pour préserver le patrimoine

De nos jours, certains métiers se perdent et les savoir-faire ancestraux disparaissent peu à peu. Heureusement, en France certaines entreprises font de la résistance...

Pourquoi le CBD s’est fait une place à part en France ?

Longtemps réputée réfractaire au CBD, la France a fini par franchir le cap en 2018. Logiquement, la vente de CBD sur le territoire a...