65.4 F
New York

L’histoire des jeux à monnayeur et des machines de jeux à pièces de monnaie

Les jeux à monnayeur ont marqué toute une génération de joueurs et continuent de séduire de nos jours. Ils ont constitué au fil des années des jeux emblématiques qui ont bouleversé le monde du loisir. Si leur succès s’est effrité avec l’arrivée du numérique, les jeux à monnayeur n’ont pas disparu pour autant. Ils continuent de faire parler d’eux, notamment lors d’événements spécialement organisés en leur honneur.

L’histoire des jeux à monnayeur : du flipper aux premières machines à sous

Les jeux à monnayeur ont connu leur apogée sur trois décennies, de la fin des années 60 à la fin des années 90. On les retrouvait déjà dans les cafés dès 1950, période durant laquelle les distributeurs démarchaient les établissements pour y placer des baby-foots et des flippers. En contrepartie, ils reversaient une partie des bénéfices aux patrons de ces établissements.

Rapidement, ces machines colorées et bruyantes, qui favorisent la sociabilité, ont conquis la jeunesse, en particulier les bandes qui étaient considérées comme oisives et turbulentes. Les jeux à monnayeur connurent encore plus de succès lorsque la France entra dans la société de consommation. Les jeunes bougeaient au rythme des sons des juke-box nouvellement installés dans les bistrots et jouaient ensemble après leurs heures de cours.

Désormais, le baby-foot arbore sa forme définitive et le flipper évolue pour s’adapter à l’ère moderne. Aujourd’hui encore, les jeux à monnayeur sont mis à l’honneur dans des événements particuliers. Ils offrent l’occasion de plonger dans un environnement qui reprend les décors des salles d’arcade et des cafés d’antan.

L’évolution technologique des machines de jeux à pièces

Concurrencés par les premiers jeux vidéo à l’instar de Pong et de Space Invaders, apparus au cours des années 70, les producteurs de flippers intègrent l’électronique dans leurs dispositifs. Ils utilisent par la même occasion des thèmes populaires. Des salles d’arcades voient le jour un peu partout pour satisfaire les fans avec une grande variété de jeux.

Les fabricants n’ont cessé d’innover durant les années qui ont suivi, en améliorant leurs machines aussi bien d’un point de vue technique que graphique. La venue de Pac-Man et des bornes standardisées susciteront ensuite l’enthousiasme des joueurs pour atteindre le plus grand score. Beaucoup pouvaient passer des heures à essayer de battre les records, ce qui peut être considéré comme un préambule à l’e-sport.

Le numérique a changé la donne dans l’univers du divertissement avec l’apparition d’internet, des consoles portables et bien entendu des smartphones. On observe de plus en plus un changement dans les pratiques. Les jeux autrefois collectifs deviennent individuels et les rencontres au comptoir sont moins communes.

Bien que les joueurs aient remis au goût du jour les flippers et les baby-foots dans les start-ups à la fin des années 2000, les jeux à monnayeurs restent limités au bureau ou à la maison. Il n’est plus nécessaire d’utiliser les pièces de monnaie pour accéder aux jeux, tout le monde à la liberté d’utiliser ces appareils comme il le souhaite.

crédit : licence partenaire-#S2024 Istock

L’âge d’or des arcades : une culture populaire mondiale

Réservées à l’origine aux salles de jeux en raison de leurs coûts très élevés, les bornes d’arcades sont de nos jours plus abordables. Ces appareils qui ont incorporé des jeux légendaires comme Donkey Kong, Pac-Man ou Space Invaders ont véritablement révolutionné le monde du divertissement. C’est au Japon que les jeux vidéo vont se moderniser avec l’intégration des microprocesseurs dans les bornes.

L’âge d’or des jeux d’arcade s’ouvre dès lors avec les jeux emblématiques mentionnés un peu plus haut. Pac-Man séduit grâce à sa conception inédite et son effet labyrinthe qui ont su captiver plus d’un. On se doit également de citer les fabuleux Q*bert, Frogger ou encore Galaga. Le marché est alors prospère et produit des milliards de dollars de revenus.

Les défis et la renaissance des jeux à monnayeur à l’ère numérique

Les bornes d’arcades ont tenu le coup face à l’apparition des consoles au début des années 80, mais cela n’a pas duré. Le marché s’effondre en 1983 avec le succès des consoles de jeux et ne sera plus jamais le même. Malgré tout, de nouvelles bornes ont vu le jour au milieu de la décennie, proposant des jeux de courses comme Hang-On ou Out-Run.

Les jeux d’arcade attirent à nouveau et comptent sur l’engouement des passionnés de jeux de combats. Vous vous souvenez certainement de Street Fighter qui fut parmi les divertissements qui ont su prolonger la durée de vie de ce format.

On assiste depuis à d’autres innovations avec la 3D et ensuite la 4D. Ces bornes modernes, qui coûtent assez cher, ne trouvent néanmoins leur place que dans des établissements spécialisés. Cela reste un point positif pour les amateurs nostalgiques qui souhaitent replonger dans le passé afin de revivre ces années incroyables.

Les jeux à monnayeur ont eu un véritable impact sur l’industrie du loisir, et ce, pendant de nombreuses années. Même s’ils sont aujourd’hui remplacés par les jeux vidéo modernes, ils restent adulés par les amateurs et autres nostalgiques de l’époque. C’est pourquoi on trouve encore des baby-foots et des flippers dans des bars et des événements spécialisés comme l’exposition Insert Coin à la Monnaie de Paris.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles