74.2 F
New York

Bilan des jeux d’argent en France : Un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros

Les jeux d’argent en France ont atteint un nouveau pic à 13,4 milliards d’euros, une hausse de 3,5 % par rapport à 2022. Pour la première fois depuis de longues années, tous les segments de cette industrie ont enregistré une croissance de leurs chiffres d’affaires. Mais la France n’est pas le seul pays dans cette situation puisque la tendance mondiale est à la hausse.

Toutefois, dans un contexte marqué par de nombreuses compétitions sportives telles que l’Euro ou les Jeux Olympiques, l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ) prescrit la vigilance aux opérateurs. L’accent est mis sur la prévention du jeu des mineurs et des personnes vulnérables.

Les français jouent de plus en plus

Pour la première fois depuis 2019, tous les types de jeux d’argent autorisés en France ont vu leurs chiffres en hausse. L’un des plus marquants est le casino en ligne qui a connu une croissance de 8,1 % atteignant ainsi un Produit Brut des Jeux (PBJ) de 2,7 milliards d’euros. Sans surprise, les machines à sous sont les jeux les plus attractifs, contribuant ainsi à hauteur de 80 % au PBJ de ce segment.

De manière assez impressionnante, le poker est le segment sur lequel les plus fortes croissances sont enregistrées. L’ANJ révèle par exemple que sur la période 2019-2023, le taux de croissance annuel moyen (TCAM) du PBJ est passé à 16,6 %. En outre, le PBJ du segment atteint 504 millions d’euros, une croissance de 14,1 % par rapport aux 442 millions d’euros. Même le nombre de Comptes Joueurs Actifs (CJA) a progressé de 7,7 %, passant de 1,7 à 1,9 million.

Le segment des paris sportifs reste cependant le plus populaire avec près de 4,3 millions de joueurs actifs en 2023. Notons néanmoins, ceci représente une baisse de 3,9 % par rapport à 2022. Toutefois, dans le même temps, le chiffre d’affaires a connu une progression de 6,4 %, passant de 1 389 millions à 1 477 millions d’euros. Les mises ont, elles aussi, augmenté de 2,2 %, atteignant 8 490 millions d’euros en 2023.

Le pari hippique repart enfin à la hausse avec un PBJ de 353 millions, soit une hausse de 1,9 %. Les mises suivent le mouvement avec une progression de 5,1 % pour atteindre 1 513 millions. Contrairement aux paris sportifs, ce segment a enregistré une progression de 4,5 % du nombre de CJA.

Au total, le rapport de l’ANJ souligne que le marché des jeux en ligne pèse 2 334 millions, soit une progression de 7,2 % par rapport à l’année 2022. Cette progression contraste légèrement avec une diminution de 2,2 % du nombre de CJA.

La FDJ et le PMU sont les principaux bénéficiaires de cette hausse puisqu’ils représentent à eux seuls 62,7 % du PBJ total. D’ailleurs, la FDJ a atteint un record d’activité avec un chiffre d’affaires de 6,6 milliards, soit une hausse de 1,8 %.

Jeux d’argent en hausse, une tendance mondiale

La France est loin d’être le pays où le marché des jeux d’argent ont le plus de valeur. En effet, les États-Unis et le Royaume-Uni se disputent la tête du classement. Ils sont suivis de l’Australie puis de l’Italie. La France arrive alors en 5e position, suivie de l’Allemagne, du Canada, de la Suède, de l’Espagne et enfin de la Grèce qui ferme le top 10.

De manière globale, le marché des jeux d’argent a atteint une valeur de 540 milliards de dollars en 2023 et devrait encore croitre à 580 milliards en 2024. The Bussiness Research Company estime qu’il sera ensuite de 744,7 milliards en 2028. D’après cette compagnie spécialisée dans les recherches sur le business dans le monde, cette progression serait due à la légalisation des jeux d’argent dans plusieurs pays. C’est également dû à leur grande accessibilité à travers les casques VR, le mobile ou encore les crypto-monnaies.

Les jeux d’argent en 2024, faut-il attendre une hausse plus importante ?

Si les chiffres de 2023 surprennent un peu, c’est parce que cette année-là n’a connu aucune compétition sportive majeure. En 2024, on compte la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), l’Euro de Football, les Jeux Olympiques, mais aussi la Copa America. Il y a donc des raisons de penser que de plus en plus de personnes seront enclins à placer des paris.

C’est dans ce contexte qu’Isabelle FALQUE-PIERROTIN, Présidente de l’ANJ prévient : « Dans un contexte 2024 marqué par la tenue de deux événements sportifs majeurs (l’Euro 2024 de football et les Jeux Olympiques de Paris), l’ANJ a rappelé aux opérateurs, qu’en raison du risque d’intensification des pratiques de jeu, ils devront exercer une vigilance accrue à l’égard de la prévention du jeu des mineurs et des comportements de jeu, tout particulièrement des personnes vulnérables (notamment les 18-24 ans). »

Il ne faut pas oublier que l’ANJ est avant tout un organisme dont le rôle est de défendre les intérêts du joueur.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles