7.9 C
Paris
mardi 31 janvier 2023

Qu’appelle-t-on le greenwashing ?

En ce moment, beaucoup de grandes entreprises prônent l’éthique, l’écologie, la transparence, la durabilité… mais de nombreuses personnes s’interrogent sur leurs vraies intentions. Est-ce un réel engagement ou une technique de communication ? C’est ainsi que le concept du greenwashing a vu le jour.

La définition du greenwashing

Qu’est-ce que le greenwashing ? C’est un mot composé anglais venant de green (vert) et washing (nettoyage) qui veut dire écoblanchiment. Cette pratique consiste à mettre dans les campagnes marketing et de communication de faux arguments écologiques. Le but est de donner une image éco-responsable alors que dans la pratique, les faits ne sont pas là. C’est une forme de publicité mensongère, car l’entreprise faisant du greenwashing trompe le public. Plusieurs secteurs d’activité sont concernés à ne citer que le cosmétique, la mode, l’automobile, l’agro-alimentaire… À savoir que l’ARPP (Autorité de Régulation des Professionnels de la Publicité) et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) collaborent ensemble afin d’éviter l’usage abusif des arguments verts dans les publicités.

Les signes du greenwashing

Greenly.earth affirme qu’on reconnaît facilement le greenwashing. D’ailleurs, l’ADEME a listé dans son guide les diverses pratiques commerciales mensongères. Il y a la promesse disproportionnée, le mensonge pur et simple ainsi que l’absence de transparence et d’informations. Notons encore l’utilisation de termes vagues, les visuels trop suggestifs, les allégations sans preuve, la fausse exclusivité ou la mise en avant de pratiques durables sans rapport avec le produit. Parmi les autres signes qui mettent la puce à l’oreille, il y a l’usage de la couleur verte afin de faire croire que l’offre est naturelle, la présence de photos de nature, de plantes, de forêts, les faux labels… Ces signes sont utilisés dans les campagnes de communication ou sur l’emballage des produits.

Nos conseils pour s’éloigner du greenwashing

Le greenwashing peut être évité à condition de suivre quelques conseils. On conseille de se renseigner sur la marque, les matières employées ainsi que le mode et le lieu de production avant d’acheter. Ces informations sont fournies et accessibles facilement si on se tourne vers les vraies marques éco-responsables, car elles misent sur la transparence. On reconnaît aussi ces dernières parce qu’elles produisent en petites quantités, souvent en précommande, et utilisent des matières éco-responsables. Également, on réfléchit bien avant l’achat, et on apprend à lire les étiquettes. À préciser que les produits de fabrication française ou européenne assurent un cadre légal de travail tout en limitant l’empreinte carbone des transports.

Pour information, le greenwashing est une pratique commerciale trompeuse donc, elle est sanctionnée par la loi. C’est une infraction passible de 2 ans de prison et d’une amende de 300.000 euros.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles