7.9 C
Paris
mardi 31 janvier 2023

Tout savoir sur l’ouverture d’un compte commun

Tout savoir sur l’ouverture d’un compte commun

Quand la vie de couple s’installe, la question d’ouvrir un compte commun se pose peu à peu pour gérer et partager les frais communs. Mais pas que ! Conjoints, amis ou colocataires, le compte joint s’avère pratique dans de multiples situations, aucun lien de parenté ou conjugal n’est exigé entre les co-titulaires.

Le fonctionnement du compte commun

Tout d’abord, il convient de souligner deux possibilités lors de l’ouverture du compte qui vont régir l’ensemble de son fonctionnement. En effet, si le compte commun est ouvert au nom de « A et B », alors il s’agira d’un compte indivis où la signature de l’ensemble des titulaires est nécessaire pour effectuer toute opération. En revanche, si le compte est ouvert au nom de « A ou B », le fonctionnement est le même qu’un compte personnel individuel pour l’ensemble des titulaires, qui peuvent chacun effectuer les différentes opérations. Néanmoins, les cartes bancaires sont bien nominatives, et seul son détenteur peut l’utiliser.

Comment choisir son compte joint ?

De nombreuses offres existent selon les types de banques : vous n’aurez que l’embarras du choix. Cela étant, quelques astuces permettent d’y voir plus clair et de trouver l’offre la plus intéressante.

Qu’il s’agisse d’une banque avec une agence ou non, nombreuses sont les options qui permettent aux clients d’ouvrir un compte joint gratuit, notamment si l’un des co-titulaires dispose déjà d’un compte dans l’organisme bancaire en question. De plus, au-delà du prix ou non lors de son ouverture, il convient également d’identifier les coûts liés à la gestion du compte et des services qui y sont liés : cartes bancaires, opérations de paiements, assurance, etc. Certaines offres peuvent facturer les différents services, alors considérés comme des options. Enfin, il est nécessaire de vérifier les conditions à remplir pour pouvoir utiliser le compte commun, qui varient d’une banque à une autre, notamment sur l’obligation de revenus mensuels.

Quelles sont les responsabilités en cas de découvert ?

Qui dit compte joint dit responsabilités partagées. Raison pour laquelle il est important que les règles soient claires pour l’ensemble des titulaires. Si un incident de paiement se produit à partir du compte, les détenteurs du compte forment un groupe solidaire. L’agence bancaire est ainsi en droit d’exiger la dette à chacun des titulaires, qui que soit le responsable de l’opération incriminée. Ce sera donc au co-titulaire qui a réglé le dû qui devra par la suite se retourner contre le co-titulaire responsable.

Ce types d’incidents tendent à être évités dans le cas d’un compte indivis, puisque l’un ou l’autre des titulaires peuvent refuser de valider l’opération. En revanche, s’ils ont signé, leur responsabilité est engagée sans équivoque.

Dans la délicate situation d’une interdiction bancaire, la responsabilité est également partagée et individuelle, et peut concerner tant le compte commun que les comptes individuels des titulaires.

Ainsi, il faut donc veiller à s’engager avec des co-titulaires de confiance, afin d’éviter toute complication. Sachez également qu’il vous est possible, dans le cas d’un compte indivis, d’envoyer un courrier en recommandé signé par l’ensemble des titulaires à votre banque lors de son ouverture, afin de leur indiquer un responsable en cas d’interdit bancaire.

Une fois que le choix est fait : comment ouvrir le compte joint ?

L’ouverture d’un compte joint est une procédure tout à fait simple. Comme pour un compte individuel, l’ensemble des co-titulaire doit fournir une pièce d’identité, un justificatif de domicile de moins de trois mois et sa signature, ainsi qu’une seule et unique adresse postale pour le compte. En fonction de l’offre choisie, d’autres documents peuvent être demandés.

Une fois la démarche effectuée, il vous sera demandé de signer la convention de compte et de réaliser un premier versement. Votre compte commun sera alors opérationnel. Pour clôturer le compte il suffit d’envoyer un courrier de résiliation à l’organisme bancaire, signé par l’ensemble des titulaires. La fermeture sera effective dans les 30 jours qui suivent.

Le compte joint est ainsi une solution simple et efficace qui permet de répondre à diverses situations où des frais communs interviennent dans le quotidien.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles