73.9 F
New York

Profits en baisse, dix astuces pour réduire ses coûts de production

L’augmentation de vos profits et de vos flux de trésorerie passe par une bonne maîtrise de vos dépenses. Cela suppose un contrôle régulier et plus strict des dépenses effectuées, qu’elles soient fixes ou variables, mais pas seulement. L’étalonnage de l’outil de production est également un processus dont l’importance n’est plus à faire. En effet, ce processus permet à votre entreprise de limiter les risques de perte et d’augmenter sa marge de profits. Plus globalement, quelles sont les mesures que les dirigeants d’entreprise doivent prendre pour réduire les coûts de production ? En savoir davantage sur la question, lisez la suite.

Établir un plan de déploiement et suivre rigoureusement ses dépenses

En période de baisse de profits ou de pertes sèches liées à la situation économique du pays, l’un des axes majeurs de redressement consiste à faire une évaluation de la situation réelle dans laquelle votre entreprise se trouve et à donner de nouvelles orientations en matière de déploiement. D’autre part, le suivi des dépenses doit faire partie de vos activités quotidiennes. C’est le meilleur moyen de détecter les possibles écarts qui pourraient apparaître, sur le plan comptable, engendrant une éventuelle baisse des bénéfices de l’entreprise.

Si vous voulez anticiper sur les dépenses et les imprévus, la mise en place d’une bonne feuille de route est un impératif. En effet, la planification de l’avenir implique la compréhension des coûts historiques, c’est-à-dire la compilation des données y relative avec efficacité et efficience. John Brison, partenaire client BDC Services-conseils, explique, à cet effet, que « si vous comptez vous attaquer à un nouveau marché au cours de l’année qui vient, vos prévisions (de l’année en cours, NDLR) doivent tenir compte des coûts d’un tel projet. »

Vérifier le niveau d’étalonnage de vos équipements

Afin d’optimiser la performance de l’outil de production, vous devez veiller à la maintenance régulière de vos appareils de mesure. Faire étalonner son outil de production concerne davantage les instruments de mesure. Il s’agit notamment des équipements qui permettent de déterminer l’état du produit tant sur le plan qualitatif que quantitatif, et cela, avant sa mise sur le marché. C’est pourquoi il est impératif de faire de la normalisation et de la documentation des processus d’étalonnage et de maintenance des instruments de mesure, la priorité des priorités.

Pour vérifier le niveau d’étalonnage de vos équipements et des jauges dont ils sont équipés, vous pouvez recourir à un MES. L’intérêt de cet outil est qu’il facilite la collecte des données. Toutefois, l’utilisation réelle des outils peut justifier la nécessité de leur étalonnage. Cela vous évite de recourir au schéma traditionnel qui consiste à étalonner les équipements en tenant compte de la date d’expiration. Dans un tel cas de figure, le travail d’étalonnage peut prendre plus de temps en raison de l’importance du décalage observé. La méthode MES permet de programmer l’étalonnage des outils selon leur usage quotidien. Les différents postes de travail doivent par conséquent s’atteler à enregistrer les appareils destinés à l’étalonnage avant la date prévue.

Gérer les coûts variables en limitant les coûts fixes

Pour déterminer la part des dépenses variables de votre entreprise sur le pourcentage des ventes des produits, vous devez établir l’historique des dépenses. Si vous voulez anticiper sur les coûts futurs, il est important de connaître les pourcentages historiques. Ceux-ci constituent un référentiel capable de vous renseigner sur la proportionnalité des coûts par rapport aux ventes.

Concernant les coûts fixes, ils se distinguent par leur possible tolérance en lien avec de la récurrence de ces coûts. Cela peut s’expliquer, par ailleurs, les relations qui existent entre votre entreprise et ses fournisseurs et qui peuvent parfois s’étaler sur une longue durée. Scruter le marché de façon périodique peut être une astuce efficace pour connaître la fluctuation des prix et obtenir des tarifs préférentiels, en l’occurrence. Pour ce faire, demander régulièrement des estimations est ce que recommandent les spécialistes. Qu’il s’agisse d’appels d’offres ou d’une méthode de réception des offres moins formelle, il importe de mettre l’accent sur le contrôle des coûts.

Prendre des mesures incitatives au profit du personnel

Concernant les coûts de production, le personnel doit être responsabilisé. De même, des récompenses sont à prévoir pour ceux des salariés qui participent à la réduction des dépenses de l’entreprise. Ce type d’orientation permet à votre entreprise d’instaurer la culture du zéro gaspillage parmi vos employés. Par ailleurs, afin de les aider à s’acquitter de leur tâche avec un maximum d’efficacité, les personnes chargées de l’implémentation de la stratégie de réduction des dépenses de l’entreprise doivent recevoir une motivation supplémentaire.

Pour John Brison, la gestion des dépenses s’explique « selon la règle des trois R : faire la Recherche, apporter des Révisions et Relever le défi ». Plus précisément, vous devez effectuer une bonne planification (Recherche), apporter des ajustements au fur et à mesure (Révisions) et fournir l’effort sérieux et continu qu’exige la réussite du plan (Relever le défi).


Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles