11.9 C
Paris
jeudi 24 septembre 2020

Effet du covid19, des candidats demandent l’abrogation du premier tour des municipales

Avec l’arrivée du coronavirus sur le territoire français, certains candidats ont réclamé l’annulation des résultats du premier tour lors des élections municipales. D’après ces personnes, leur défaite est liée à l’abstention des votants qui sont actuellement en période de confinement.

Des bureaux de vote déserts

Le 15 mars dernier, le premier tour de l’élection communautaire et municipale a eu lieu malgré la présence de la pandémie du covid19. Faute d’abstention des électeurs, les candidats qui ont été éliminés réclament que les résultats soient annulés. Avec cet esprit combatif, ils constatent que les scrutins n’ont pas été sincères. Bien que l’État ait pris des mesures pour maintenir cette élection, la majorité des citoyens sont restés chez eux afin d’éviter d’être contaminés.

Comparé à l’année 2014, le taux de participation a chuté à 39% contre 65% durant le dernier vote. En effet, ce pourcentage d’abandon, qui est de 56%, est surtout aperçu dans les petites communes. C’est le cas d’un candidat de Saint-Germain-au-Mont-d’Or, Renaud George, qui a été éliminé par une candidate écologiste avec 45,11% de vote contre 54,58%. En faisant appel au tribunal administratif, il a estimé que ce résultat est dû à l’abstention des électeurs.

La contestation sur la sincérité des scrutins

Durant sa prise de parole le 12 mars, Emmanuel Macron a affirmé que les individus fragiles et les personnes âgées doivent rester à leur domicile. Ainsi, c’est cette mise en garde que la plupart des candidats éliminés ont rappelée dans leur recours devant le tribunal compétent.

En tenant compte de l’impossibilité de nombreuses personnes à se déplacer, l’inégalité des voix électorales est mise à l’épreuve. Par ailleurs, la réclamation concernant la « sincérité du scrutin » détermine le doute électoral. Cette incertitude est définie si les électeurs n’ont pas pu exercer leur droit de vote, ou si le principe d’égalité n’est pas respecté face à un événement exceptionnel.

La démocratie risque d’affaiblir

En général, il faut savoir que le tribunal administratif annule rarement un vote déjà accompli. Pourtant, avec cette crise sanitaire, c’est directement le principe lié à la tenue du scrutin qui est remis en cause. En sachant que l’évaluation des recours est encore difficile, la démocratie peut se retrouver sans un état affaibli. Dans certaines régions, la création d’une réclamation en ligne qui récolte plus de 5000 signatures a été approuvée. D’après cette pétition, les citoyens témoignent : « Je n’ai pas pu choisir mon maire à cause du coronavirus ».

A lire aussi : Le covid 19, une aubaine pour le jardin.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Pourquoi recueillir les témoignages des clients en BtoB ?

Le bouche-à-oreille, indétrônable canal de recommandation, n’en est pas moins insaisissable. Indispensable à la survie de l’entreprise, son action intervient tout au bout du tunnel de...

Les nouveaux enjeux de la relation client

En 2020, la relation client est un enjeu majeur pour les entreprises mondiales. Si en France, cette problématique a mis du temps à se...

Comment choisir sa table basse ?

Pièce principale du salon, la table basse est aujourd’hui perçue comme un incontournable de la décoration d’intérieur. Ce meuble central détermine, en effet, l’ambiance...

Idées cadeaux jardinage pour un balcon

Le jardinage vous passionne, et c’est une activité qui vous fait du bien physiquement et mentalement ? Alors pourquoi ne pas inciter vos proches à...

Investir dans le Sud-ouest : bonne ou mauvaise idée ?

Région énormément attractive, le sud-ouest de la France a tout pour plaire aux investisseurs. Ses magnifiques paysages, son doux climat, sa qualité de vie...